ÊTES-VOUS PRÊT A INVESTIR DANS L'IMMOBILIER LOCATIF? VOICI LES 3 FACTEURS!

ÊTES-VOUS PRÊT A INVESTIR DANS L’IMMOBILIER LOCATIF? VOICI LES 3 FACTEURS!

Une surprise vous attend à la fin de cet article, alors lisez-le jusqu’au bout ! 😉

Est-ce le bon moment pour acheter de l’immobilier ? Derrière cette question se cache d’autres questions : est-ce que l’immobilier est trop cher, va-t-il encore monter, va-t-il s’écrouler ??

Personne ne peut rien affirmer, c’est un peu le jeu du hasard, de la spéculation. Il faut avoir l’esprit un peu joueur 😉

Mais si au lieu de se poser cette question à laquelle vous ne pouvez pas répondre, vous vous posiez la question suivante : est-ce le bon moment POUR MOI d’investir dans l’immobilier locatif ? Et ce, peu importe les conditions du marché immobilier.

Etre prêt à investir dans l’immobilier locatif répond à des critères personnels, pas que financiers. En effet, investir dans l’immobilier, est un investissement « semi-passif » car ça demande un minimum d’effort, que ce soit à l’achat ou la gestion (bon sauf si on délègue tout) mais qui peut avoir un effet ultra positif sur votre vie future.

Alors quels sont les facteurs personnels qui déterminent si vous êtes prêt ou non ?

Facteur # 1: La situation financière personnelle

Un candidat à l’investissement se rend vulnérable s’il n’a pas une situation financière stable/solide (ce qui ne veut pas dire gagner beaucoup d’argent) avant d’investir dans l’immobilier locatif.

Alors, qu’est-ce qu’une situation financière solide ?

Un bilan financier sans nuage

  • Pas de mauvaises « dettes » contractées pour acheter des biens à la consommation ;-).
  • De la trésorerie pour faire face aux imprévus (une réparation, un loyer impayé, etc.)

Un bilan solide c’est ne pas avoir de dettes inutiles, pas de crédits à la consommation, et un peu d’épargne. Pas le pactole, mais 2 ou 3k€ au minimum de côté ça permet de ne pas manger des pâtes pendant un mois s’il a fallu payer le plombier 😉 Le contraire signifierait que le futur investisseur n’est pas en mesure de conserver de l’argent, qu’il dépense tout, qu’il est  dans « l’immédiat ». Ce n’est pas le « mindset » de l’Investisseur.

Cash Flow positif même dans la vie

Le bilan (actif/passif) est lié au cash-flow (trésorerie positive), en effet, il n’y a pas que les investissements immobiliers qui doivent être en situation positive de cash-flow, le compte bancaire courant de l’investisseur (ou futur) doit répondre au même critère. A savoir, que tous les mois, il y a plus d’argent qui rentre, qu’il n’en sort.  Il dépense moins que ce qu’il gagne, c’est une histoire de bonne gestion, et le mieux, c’est que ça ne date pas uniquement des 3 mois précédant le crédit (alors oui, la banque ne demandera que les 3 derniers relevés bancaires mais bon), mais que ce soit sa manière de vivre. Si le futur investisseur lutte pour ne pas être à découvert, il n’est pas à l’abri de jours difficiles !

Si un potentiel investisseur répond à ses critères, il met toutes ses chances de son côté pour la pérennité de son/ses investissements(s)

Facteur # 2: Connaissance/ Apprentissage

L’investissement immobilier requiert un minimum de connaissances (pas la peine d’être un expert non plus, d’ailleurs les experts, notaires, agents immobiliers, etc ne sont pas les plus gros investisseurs !) Un investisseur s’engage à apprendre, à acquérir des connaissances sur le marché, sur les spécificités de la catégorie de bien qu’il vise (appartements, parkings, locaux commerciaux, etc). Déjà, les blogs ça aide pas mal 😉 tant qu’il ne fait pas tout gérer, il doit se tenir au courant des évolutions du marché, de la législation (exemple : loi Alur, lire cet article). Il faut faire un travail d’auto-éducation permanent.

Si un potentiel investisseur n’est pas prêt à apprendre, s’éduquer sur le sujet, car il a d’autres priorités, ce n’est pas le moment d’investir pour lui.

———————————————————————————-

Découvrez le guide du futur rentier de l’immobilier!

17 chapitres sur l’investissement immobilier locatif

Plus de 125 pages!

Apprenez ce que l’on ne vous dira jamais et devenez RENTIER!

Le guide du futur rentier de l'immobilier

CLIQUEZ ICI

———————————————————————————-

Facteur # 3: Conditions de vie personnelle

L’investissement immobilier exige aussi un engagement de temps. En particulier au départ (recherche de bien, recherche de financement, notaire, recherche de locataire etc). Petit à petit, ça se stabilise, pour finalement ne consommer que quelques heures/jours par an. Mais par exemple, ce soir, je dois aller chez mes locataires à 20h car la poignée de la salle de bain a du mal à fermer (alors qu’elle est quasi neuve…), donc bon, ma soirée est en partie sacrifiée, et encore, j’ai de la chance c’est à 20 min de chez moi 😉 Il faut être prêt à des sacrifices, à accepter que lorsqu’il y a un souci dans votre bien, ça devienne votre priorité. Et c’est en grande partie vrai pour les investisseurs qui sont encore salariés.

Je rajouterais aussi le soutien que l’on peut avoir de la personne qui partage la vie du futur investisseur, compte beaucoup, car cette personne sera la première impactée par l’investissement « temps » de son cher et tendre. Si cette personne n’est pas compréhensive, ou n’a pas le même état d’esprit sur l’investissement, gare aux disputes 😉

La bonne nouvelle ?

Si vous avez une situation financière saine, vous avez un peu d’épargne, des connaissances sur l’investissement immobilier et en plus votre situation personnelle vous permet de vous engager dans l’aventure, alors vous avez une forte probabilité de succès !

Maintenant le cadeau!!!

S’il y a plus de 20 commentaires en dessous de cet article d’ici ce soir, je ferai un tirage au sort, parmi eux, pour faire gagner la DERNIÈRE place à l’Apéro privé Club Immo  d’une valeur de 75€ ! Cet événement aura lieu à Paris, et de nombreux investisseurs et blogueurs seront présents 😉 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...