Financièrement indépendant avec la colocation 2

10 bonnes raisons d’investir en colocation

Cet article a été écrit par Audrey, qui est une amie et l’auteure du blog www.les-revenus-autrement.fr. Spécialiste de la colocation, elle en fait depuis 10 ans, qui de meilleur(e) qu’elle pour nous en parler? 🙂 

Envie d’investir ? L’aventure immobilière vous intéresse ? Je vous présente aujourd’hui une solution d’investissement qui saura vous séduire : la colocation, c’est-à-dire louer un bien à plusieurs personnes, qui ainsi deviennent colocataires et possèdent tous les mêmes droits et devoirs vis-à-vis de vous, le bailleur.
Vous connaissez forcément la colocation déjà, que ce soit par une expérience directe, personnelle, ou à travers des proches qui ont, dans le passé, partager le gîte (et parfois le couvert) avec des inconnus qui sont devenus, par la suite, des amis suite à une expérience colocative.
Voici 10 bonnes raisons d’investir dans ce secteur prisé qui sent bon la rentabilité.

#1 Gestion facile à distance.

Avec la colocation, pas besoin d’être sur place pour gérer votre bien. Une fois le bail signé et la prise de contact faite avec les colocataires, vous pouvez être à mille lieues de votre logement et tout contrôler. Le plus important est de poser des bases solides, côté gestion, aussi bien en ce qui concerne la collecte des loyers que des dispositifs d’entretien et de communication avec vos locataires.

#2 Les banques prêtent plus facilement.

Les établissements financiers connaissent bien la colocation, et donc sont prêtes à ouvrir leurs tirelires pour financer ce type de bien. Il est loin le temps où les banquiers regardaient d’un œil douteux la colocation, pensant que c’était un montage immobilier sibyllin. Depuis plus de 25 ans (Loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 régissant principalement les locations vides), la colocation est devenue courante de nos jours, pour le grand bonheur des investisseurs et des banquiers.

#3 Les étudiants en raffolent…

Les étudiants aiment louer à plusieurs. D’abord, ça revient moins cher. Ensuite, c’est une bonne opportunité de se faire des amis et de s’intégrer facilement dans la sphère estudiantine et citadine, surtout si l’on est nouveau dans le coin. Nul besoin de mentionner un autre avantage, le système D, qui permet d’user de débrouillardise et de compter sur ses colocataires pour faire face aux petits bobos de la vie quotidienne (« Voisin : il t’en reste un peu de confiture ? Mon pot est vide…et j’ai oublié d’en acheter la dernière fois. On est dimanche, alors… ») . Il y a aussi l’idée de colocation thématique, qui attire bon nombre d’étudiants ces derniers temps.

#4…Les jeunes professionnels aussi.

Les jeunes professionnels aiment aussi la coloc, essentiellement pour les mêmes raisons que leurs cadets de l’unif. On a 23 ans, un premier boulot, et on est muté dans un nouveau coin. Que faire ? Heureusement qu’il y a la colocation, une bonne occasion pour se faire des amis, connaitre sa nouvelle région en compagnie de locaux, économiser de l’argent, etc.

#5 Les vacances locatives sont rares.

Les vacances locatives relatives rares dans la colocation si l’on s’y prend bien. Par exemple, vous pouvez transformer votre bien en location saisonnière durant l’été, le temps de combler le déficit de loyer causé par les congés scolaires. Il est aussi possible de demander, poliment bien sûr, au locataire qui compte aller en vacances de trouver un vacataire.

———————————————————————————-

Découvrez le guide du futur rentier de l’immobilier!

17 chapitres sur l’investissement immobilier locatif

Plus de 125 pages!

Apprenez ce que l’on ne vous dira jamais et devenez RENTIER!

Le guide du futur rentier de l'immobilier

CLIQUEZ ICI

———————————————————————————-

#6 La rentabilité est élevée.

La rentabilité en colocation est élevée, bien plus que celle de la location classique. L’idée est simple : il est plus lucratif de vendre des morceaux d’un même gâteau à plusieurs personnes que de vendre ce gâteau à une seule personne. Idem, vous pouvez facilement augmenter vos revenus locatifs en aménageant le bien de sorte à en faire un habitat pour plusieurs personnes.

#7 La demande locative ne fait qu’augmenter…

Fin de la trêve estivale, retour des recherches locatives. Que ce soit dans les grandes villes ou en province, les étudiants constituent le moteur de la demande locative en France. Les jeunes professionnels également. Que ce soit à Poitiers, Grenoble, Pessac ou Bordeaux, la demande est telle que le parc locatif actuel est insuffisant. Et il n’y a pas que les jeunes. Les retraités aussi sont une cible intéressante pour les investisseurs, surtout pour les excursions en groupe, les camps de vacances, ou encore les activités annexes aux initiatives associatives (campagnes de mobilisation, par exemple) qui requièrent souvent des déplacements (et des demandes de logements) collectifs.

#8 …Les loyers aussi.

Les loyers emboîtent le pas de la demande colocative. Principe d’économie simple : quand la demande est plus forte que l’offre, les prix augmentent. Les locataires, en général, sont prêts à payer l’addition pour garder leur appartement…et ne pas chambouler leur quotidien en déménageant. Attention, toutefois, à ne pas trop tirer sur la « gâchette » des loyers élevés ! Le risque est bien réel de ne pas trouver de locataire à temps et ainsi de devoir assumer une double conséquence fâcheuse : primo, être endetté sans pouvoir alléger la charge grâce aux loyers perçus et, secundo, ne pas pouvoir profiter des avantages fiscaux.

#9 L’investissement clé en main est possible.

Vous pouvez toujours vous lancer dans l’aventure de la coloc, même si vous n’avez ni le temps ni l’expertise nécessaire. Dans un marché en plein boom où pouvoirs publics et privés se sont coalisés pour promouvoir l’investissement immobilier, il existe des professionnels qui s’occupent de tout à votre place. Ça s’appelle l’investissement clé en main — et cette approche porte bien son nom, puisque vous n’avez, une fois le travail du professionnel fini, qu’à signer les documents d’achat du bien et prendre la clé d’accès à votre logement. Que ce soit la recherche du bien ou la gestion de celui-ci, ou encore la collecte des loyers, vous pouvez compter sur l’expertise d’une agence ou d’un professionnel indépendant.

#10 L’État soutient la colocation.

L’État promeut une politique de logement sur tout le territoire national, et ce depuis les années 80. Tant aux plans législatif qu’exécutif, l’Élysée donne carte blanche aux acteurs économiques pour investir et développer l’activité immobilière. Les banques prêtent plus facilement, les subsides ne manquent pas pour les investisseurs désirant développer les zones dites « économiquement moins développées », et les colocataires peuvent percevoir les aides au logement, comme l’allocation de logement à caractère sociale ou l’aide personnalisée au logement.

Donc si la colocation est quelque chose qui vous tente, n’hésitez pas à m’envoyer un mail à audrey@les-revenus-autrement.fr nous pourrons en discuter.

Alors à très vite 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...